Cinq organisations s’unissent pour établir un ensemble commun de normes afin de mieux protéger les Canadiens

– May 31, 2011 - La Coalition pour la planification financière

À l’heure actuelle, dans la plupart des provinces et des territoires canadiens, n’importe qui peut se prétendre conseiller ou planificateur financier sans pour autant répondre à quelque exigence que ce soit en matière de compétences ou d’encadrement professionnel. Pour la première fois au Canada, cinq organisations œuvrant dans le domaine des normes, de la formation et de la certification en matière de planification financière se sont regroupées pour constituer la Coalition pour la planification financière (la Coalition). Le mandat de la Coalition est d’élaborer un ensemble commun de normes qui garantiraient au public canadien des paramètres plus clairs et une meilleure protection au moment de retenir les services d’un planificateur financier.

Les membres de la Coalition sont les suivants : le Canadian Institute of Financial Planners (CIFPs), Advocis (le Financial Advisors Association of Canada), le Financial Planning Standards Council (FPSC), l’Institute of Advanced Financial Planners (IAFP) et l’Institut québécois de planification financière (IQPF).

La première action de la Coalition a été d’élaborer un Énoncé de principes jetant les bases des travaux à venir pour l’établissement de normes nationales. L’Énoncé de principes stipule que tout individu au Canada se présentant comme planificateur financier ou prétendant offrir des services de planification financière doit répondre à des normes professionnelles approuvées en matière de formation, d’expérience, d’évaluation, d’éthique et de diligence professionnelle, en plus d’être tenu de rendre compte à un organisme d’encadrement professionnel en la matière.

À l’heure actuelle, les titres de planificateur financier au Canada sont facultatifs (sauf au Québec). Il n’existe aucun paramètre pancanadien établissant des normes minimales en matière de compétences, d’éthique et d’encadrement professionnel des activités de planification financière. Par conséquent, les Canadiens n’ont aucun moyen de savoir quels planificateurs financiers sont bel et bien qualifiés, compétents et assujettis à des normes éthiques.

Bien que l’Énoncé de principes ne se veuille pas exhaustif, il constitue une base permettant aux intervenants de travailler ensemble à l’élaboration de normes nationales qui sauront mieux desservir et protéger la population lorsqu’il s’agit de retenir les services d’un planificateur financier. La Coalition invite tous les intervenants concernés à contribuer à la mise en place de normes nationales en matière de planification financière.

Citation des membres

« Les Canadiens ont besoin d’une façon objective et plus fiable de faire la distinction entre les individus qui prétendent faussement détenir des qualifications de conseillers financiers et ceux qui répondent à des normes de diligence et de compétences éprouvées. Jusqu’à ce que cela devienne possible, les Canadiens demeureront dans la confusion quant à la façon d’orienter leurs décisions lorsqu’ils choisissent un conseiller financier et ils resteront sans recours s’ils se retrouvent avec un planificateur financier leur ayant menti sur ses qualifications.  », dit Keith Costello, président du CIFPs.

« Tous les professionnels, comme les avocats, les comptables et les médecins, doivent répondre à des exigences minimales de compétences, d’éthique et de responsabilité. Pourquoi les planificateurs financiers ne devraient-ils pas être assujettis à des normes semblables? La population canadienne ne sera pas bien protégée contre les individus non qualifiés qui prétendent l’être tant et aussi longtemps que le Canada n’aura pas relevé la barre en termes de normes pour les planificateurs financiers. », déclare Greg Pollock, président-directeur général d’Advocis.

« L’encadrement professionnel est une exigence fondamentale pour tout professionnel et les planificateurs financiers ne devraient pas faire exception à la règle. Pour protéger véritablement la population, il faut veiller à ce que les individus qui se prétendent conseillers financiers ou qui prétendent offrir des services de planification financière répondent à des normes minimales en matière de compétences et d’éthique et à ce qu’ils soient tenus de rendre compte à un organisme d’encadrement professionnel conçu pour veiller à la protection de l’intérêt public. », dit Ken Bates, directeur de l’IAFP.

« Les Canadiens ne devraient pas avoir à deviner s’ils font le bon choix au moment de retenir les services d’un planificateur financier. Notre travail au sein de la Coalition s’inscrit dans la recommandation du Groupe de travail fédéral sur la littératie financière, faisant ressortir la nécessité d’aider les Canadiens à se montrer plus avisés lorsqu’ils choisissent un professionnel de la finance. Nous avons hâte au jour où tous les Canadiens qui embaucheront un planificateur financier pourront avoir l’assurance de l’existence de normes nationales en la matière. », déclare Cary List, président-directeur général du FPSC.

« C’est une première au Canada. La Coalition, dont la portée est nationale, a pour objectif de veiller à ce que tous les Canadiens puissent disposer d’une façon de juger des qualifications des planificateurs financiers dont ils songent à retenir les services. Nous sommes fiers de faire partie de cette Coalition et d’œuvrer à la mise en place d’une solution significative qui contribuera à mieux desservir la population canadienne. », dit Jocelyne Houle-LeSarge, présidente-directrice générale de l’IQPF.

À propos de la Coalition pour la planification financière

Les membres de la Coalition pour la planification financière se sont regroupés afin d’élaborer un ensemble commun de normes visant les personnes qui offrent ou qui prétendent offrir des services de planification financière au Canada. Les membres sont les suivants : Le Canadian Institute of Financial Planners (CIFPs), Advocis (le Financial Advisors Association of Canada), le Financial Planning Standards Council (FPSC), l’Institute of Advanced Financial Planners (IAFP) et l’Institut québécois de planification financière (IQPF). Chacun des membres de la Coalition a pour mandat de maintenir des normes professionnelles en matière de planification financière, s’est engagé à desservir l’intérêt public ou œuvre à la formation, à la certification ou à l’encadrement de planificateurs financiers.